Select Page

IRVINE, Californie, 24 sept. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) — Ocutrx Vision Technologies, LLC, une société de fabrication de réalité augmentée/étendue, a annoncé aujourd’hui l’émission de ses troisième et quatrième brevets délivrés par le Bureau américain des brevets et des marques de commerce (U.S. Patent & Trademark Office). Le troisième brevet, intitulé « Système et méthode de correction des défauts de vision à l’aide de lunettes de réalité augmentée » couvre la technologie d’examen de la périmétrie (ou champ visuel) de la société. Cet examen oculaire se déroule dans le visiocasque (HMU pour Head Mounted Unit) de réalité augmentée (RA) afin de détecter les tissus rétiniens endommagés appelés « scotomes » présents dans la vision centrale et périphérique, susceptibles d’être causés par divers troubles médicaux tels que la dégénérescence maculaire liée à l’âge avancée (DMLA avancée).
Le quatrième brevet couvre ce qu’Ocutrx appelle Dynamic Opacity™, intitulé « Système portatif de manipulation et de contrôle des images avec l’augmentation dynamique de l’opacité dans des lunettes à réalité augmentée », une technologie essentielle à l’application plus large de la RA au-delà du gaming, et importante pour l’industrie de la RA dans son ensemble. Le brevet porte sur une technologie qui résout un problème courant de RA, à savoir la possibilité de visualiser des images virtuelles ou des vidéos projetées dans un casque de RA dans des conditions de forte luminosité ou à la lumière du jour. Une couche alpha matte contenant des pixels qui tournent à des degrés variables d’opacité est contrôlée pour correspondre, un peu comme une « ombre » extérieure, à l’image réfléchie que la personne voit à l’intérieur du casque. En d’autres termes, il met une nuance de type « lunettes de soleil » juste derrière l’image virtuelle tout en laissant des parties transparentes autour de cette image.« Nous sommes incroyablement heureux d’ajouter ces brevets d’importance à notre portefeuille de propriété intellectuelle et à la valeur de notre société. L’octroi de ces brevets permet d’affirmer notre conviction que les technologies que nous développons vont transformer l’avenir de la réalité augmentée/étendue et élargir les limites des technologies optiques telles que nous les connaissons à l’heure actuelle », a déclaré Michael Freeman, PDG/Directeur des techniques informatiques d’Ocutrx Vision Technologies.Le brevet Examen de champ visuel enseigne qu’en utilisant un contrôleur d’affichage situé dans le casque en vue de fournir un examen de champ visuel au patient, l’utilisation des tests de périmétrie à la fois statique et cinétique permet d’identifier la zone de dommage sur la rétine du patient, dont le terme médical est « scotome ». Ainsi, le casque numérique crée une carte rétinienne de l’endroit exact où se trouve le scotome rétinien analogique dans les yeux d’un patient comme s’il était projeté sur l’écran Oculenz.Pour aider les patients atteints de DMLA, l’Oculenz active ensuite ses deux caméras 4K montées dans l’appareil, en prenant une vidéo de ce que le patient devrait voir dans le monde réel, c’est-à-dire la « réalité réelle » (RR). Ensuite, le contrôleur logiciel combine et modifie la vidéo en streaming de RR qui met en mémoire tampon les images vidéo au format image par image avec la carte des scotomes rétiniens de chaque œil du patient. Puis, lorsque les images vidéo d’origine sont affichées dans le casque du patient, la mémoire tampon « décale les pixels » de la vidéo RR en dehors du scotome, de sorte qu’aucune information ne s’affiche dans la partie de la rétine du patient où se trouve le scotome. Cela permet à un patient atteint d’une DMLA de voir ce qui serait normalement caché par le scotome dans sa vision.L’examen de champ visuel monté sur la tête représente un grand pas en avant, car auparavant, un patient devait se rendre au cabinet d’un ophtalmologiste et effectuer le même examen sur une machine faisant la moitié de la taille d’un réfrigérateur. Maintenant, avec le visiocasque (HMU) d’Oculenz, l’examen peut être effectué par le patient à la maison, aussi souvent qu’il en a besoin, les résultats étant instantanément mis à la disposition du médecin du patient pour une interprétation immédiate et un diagnostic plus approfondi effectué par le professionnel de santé. Sinon, les algorithmes mesurent chaque examen et font un rapport à l’ophtalmologue lorsque le scotome s’est agrandi, ou qu’une nouvelle zone d’anomalie est détectée.Le quatrième brevet utilise la méthode consistant à placer une « ombre » occlusive derrière l’image virtuelle projetée par le biais de pixels contrôlés présents sur un objectif alpha mat, tandis que les images affichées virtuellement sont reflétées dans les yeux. Chaque pixel peut être contrôlé à différents degrés d’opacité de gradation qu’Ocutrx appelle l’opacité dynamique de RA (ARDO pour AR Dynamic Opacity). L’ARDO est incluse dans tous les casques Oculenz pour les patients, et dans le CASQUE ORlenz™ AR/XR pour les chirurgiens. L’ARDO surmonte les conditions de luminosité vive en rendant l’image virtuelle plus visible que la RR devant lui.L’autre caractéristique du quatrième brevet particulièrement importante pour le secteur de la RA dans son ensemble concerne l’application du rendu fovéal aux visualisations de RA. La partie de l’invention bénéficie du fonctionnement naturel de la fovéa dans l’œil humain, avec des applications mécaniques et logicielles dans le visiocasque de RA/XR afin de tirer le meilleur parti de la résolution des images et des graphiques virtuels. Le brevet Ocutrx enseigne une méthode par laquelle le moteur optique imite les attributs de l’œil humain en concentrant la plus haute résolution au centre d’une zone oculaire et une résolution inférieure à la périphérie. Ces éléments fonctionnent ensemble pour montrer une résolution d’affichage plus élevée que la résolution native projetée sur la fovéa et la macule, où se trouve la plus grande partie de l’acuité visuelle élevée d’une personne, tandis que l’utilisateur voit les images virtuelles dans la périphérie du cristallin dans une résolution inférieure qui correspond plus étroitement à sa propre acuité visuelle périphérique.« Ocutrx Vision Technologies transforme la façon dont la RA/XR peut être appliquée dans les dispositifs médicaux aussi bien pour les chirurgiens que pour les patients », a déclaré le Dr Linda Lam MD, MBA, directrice scientifique et stratégique chez Ocutrx. « Être capable de faire correspondre la résolution de l’œil humain avec une résolution symbiotique dans un casque est une avancée majeure qui permet à la réalité augmentée d’être la plus facile à utiliser pour les applications médicales. »La société prévoit de mettre sur le marché d’autres brevets actuellement en attente une fois qu’ils seront approuvés. Ocutrx dispose actuellement de 4 brevets octroyés, de 49 brevets internationaux déposés et de 20 brevets américains en instance. Michael Freeman, lui-même, a plus de 60 brevets attribués à son actif dans sept secteurs scientifiques différents.Pour tout complément d’information sur Ocutrx et sa remarquable technologie ARWear, veuillez consulter le site www.ocutrxtech.com.À propos d’OcutrxAvec son siège social à Irvine, en Californie, et des laboratoires de recherche et développement à Colorado Springs, dans le Colorado, et à Tulsa, dans l’Oklahoma, ainsi qu’un nouveau bureau à Londres, en Angleterre, Ocutrx est une nouvelle génération d’entreprise de fabrication de réalité augmentée / réalité étendue axée sur le casque AR le mieux connecté, le plus léger et à la plus haute résolution, proposant le plus grand champ de vision du marché. Les casques AR Ocutrx arborent une résolution de 60 pixels par degré, ce qui est la résolution la plus élevée que l’œil humain puisse voir à 20/20. Ocutrx se concentre sur l’AR/XR en tant que dispositif médical tant pour les chirurgiens que pour les patients afin d’offrir à tous une expérience de réalité étendue. À un moment où les applications mondiales pour des solutions d’AR faciles à porter et à utiliser sont présentées comme la « prochaine grande réalisation après les smartphones », Ocutrx crée une visualisation révolutionnaire et efficace de la chirurgie et de l’utilisation de l’ARWear pour le secteur médical. Pour en savoir plus sur Ocutrx et sa technologie révolutionnaire, veuillez consulter le site Internet de la société à l’adresse www.oculenz.com.Contact auprès des médias :
Brenlyn D’Amore
Bastion Elevate (pour Ocutrx Vision Technologies)
brenlyn@bastionelevate.com
949-899-3135
Une photo accompagnant ce communiqué de presse est disponible à l’adresse : https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/96a867c5-067a-48a1-bc16-0d0a37b8419b